Pérégrinations

On dirait le Sud…

mai 11, 2018

Le temps dure longtemps et la vie sûrement, plus d’un million d’années et toujours en été …

Connaissez vous cette belle chanson de Nino Ferrer ? Enfant, je la chantais à tue-tête avec mes frères lorsque nous allions à la mer. Le Sud c’est une des terres de mon enfance, c’est là qu’à ce jour, j’ai vécu le plus longtemps, une bonne dizaine d’années, les plus marquantes, de la primaire au lycée, partagées entre le Gard et le Var.

Pour les vacances de Pâques j’ai soudain eu envie d’aller retrouver la Camargue et son soleil et de faire découvrir à mes enfants, qui n’avaient jamais vu la Méditerranée, une grande partie de moi. Comme le trajet est long nous avons décidé de le faire en quelques étapes.

Allez, je vous emmène sur la route du Sud avec ce grand article aux saveurs méditerranéennes !

1ère étape: Bordeaux, une ville connue mondialement pour ses vins et vignobles. Une ville au patrimoine bâti et naturel très riche, une ville qui reste froide à mes yeux avec ses pierres blanches, grisées par la pollution. Je lui préfère de loin la chaleur des pierres du Sud. Le beau temps n’était pas au rdv, mais nous y avons passé un agréable moment grâce à des amis qui nous ont emmené en expédition au coeur de la vieille ville. Le ciel torturé et la vue sur la Garonne, en traversant les 17 arches du Pont de pierre construit sous Napoléon 1er entre 1810 et 1822, y étaient superbes.

Nous avons déjeuné au Magasin Général de Darwin, un lieu bordelais alternatif dédié au développement économique responsable, à l’entrepreneuriat social, à la transition écologique et à l’activisme citoyen. Le repas était bon, le lieu très sympa, je vous recommande d’y réserver votre table car c’est un endroit très fréquenté, même en semaine.

Avant notre départ, nous avons passé la matinée dans le Parc de Majolan, un bel écrin de verdure dans lequel se trouvent un lac de 4 hectares, des grottes artificielles, un pont de rocaille, des petits cheminements tortueux …

Une chouette promenade.

2ème étape: Carcassonne, ou Carca comme l’appellent ses habitants. Une superbe étape, que je vous recommande vivement, la vue y est superbe et la Cité médiévale a été inondée par les “Woooh” et Waaaah” des enfants ! Nous avons dormi à la résidence Cerise, qui n’est pas un joli hôtel en soi mais qui est l’endroit parfait pour les familles nombreuses car on y trouve de petits appartements très propres, équipés d’une cuisine et la literie y est très confortable. Le personnel est souriant et serviable, le petit déjeuner buffet est bon, il y a même une petite piscine intérieure pour se rafraichir après quelques heures de trajet et surtout la résidence est située à 500 mètres à pied de la Cité médiévale.

Après une nuit reposante, nous avons passé une journée de toute beauté. Le mois de mai est le bon moment pour visiter la citadelle car elle n’est pas encore inondée de touristes et même si le beau temps était au rdv il ne fait pas encore trop chaud. Nous sommes arrivés devant les portes du château Comtal 10 minutes avant l’ouverture (10H), j’avais déjà acheté nos billets en ligne et nous sommes entrés sans attendre (l’entrée est gratuite pour tous les ressortissants européens de moins de 25 ans). Nous avons fait le tour du chemin de ronde tranquillement et admiré la vue éblouissante du haut d’un des plus grands chantiers de restauration d’Europe. Au XIXe siècle, la ville était au bord de la démolition et servait de carrière de pierres et pendant plus de 50 ans, Viollet-le-Duc et ses continuateurs ont travaillé à lui redonner son aspect médiéval : destruction des constructions parasites entre les deux enceintes, couverture en lauze grise des tours et restauration des décors ont été entreprises. Dans les années 60, les tours gallo-romaines ont été coiffées de tuiles. Quelle merveille! Merci à eux d’avoir préservé cette ville qui a garanti la frontière entre la France et l’Aragon jusqu’au traité des Pyrénées en 1659.

Dans le magasin/librairie du château nous avons trouvé quelques beaux livres pour illustrer cette belle visite ainsi que de jolies dagues en bois qui ont entrainé de belles batailles dans la cour du château ! Avant de reprendre la route, nous avons un peu flâné dans les rues de la cité, mangé un bon petit plat aux saveurs ensoleillées et écouté de magnifiques chants orthodoxes dans la Basilique St Nazaire. Oui vraiment, Carcassonne a été une étape coup de coeur, les enfants du plus petit au plus grand ont été impressionnés par la majesté de la Cité médiévale. C’est certain, nous reviendrons dans la région pour la découvrir plus amplement.

Nous sommes enfin arrivés à destination dans la ville gardoise de Vauvert, un des fiefs de “l’Aficion” taurine, situé au cœur du vignoble de l’AOC Costières de Nîmes. Au nord la vigne, au sud la Petite Camargue, une immense nature sauvage bordée d’étangs et de roselières, véritable réserve naturelle d’oiseaux et d’animaux sauvages (taureaux et chevaux camarguais), non loin des hameaux de Gallician, Montcalm et Sylvéréal. Dès le printemps et jusqu’à l’automne, le village résonne du bruit des lachers de taureaux camarguais dans les rues. Nous sommes partis avant que ne commencent les premières abrivados et bandidos (le 10 mai). Pendant une semaine nous sommes restés chez Raymond et Gilberte, une maison trouvée sur le site Airbnb (si vous réservez pour la 1ère fois sur ce site, cliquez sur le lien pour bénéficier d’un crédit de 25€).

Quelle belle surprise, la maison avec ses belles pierres du Sud était splendide et confortable, nous y avons été accueillis comme un membre de leur famille, avec chaleur, générosité, un merveilleux bouquet de roses et une excellente bouteille de rosé ! La maison était idéalement situé au coeur de la petite ville, à deux pas de ses commerces. Quel plaisir alors, de sortir chercher son pain frais et de petit-déjeuner dans la cour intérieure, typique de ces maisons méditerranéennes, en écoutant sonner le clocher. De véritables vacances pour moi. Les enfants s’y sont sentis comme à la maison, tout le monde était détendu, nous nous sommes bien reposés, nous avons bien ri et avons profité de la cour fleurie et de sa belle luminosité pour faire une petite séance photo rigolote avec les enfants et leurs nouvelles robes éponges Boden. Nous avons mangé dans un petit restaurant du coin et bu de bonnes bières locales, nous avons parcouru les petites rues étroites et typiques de Vauvert et célébré la perte d’une première dent.

Vraiment, nous avons passé là une superbe semaine. Nous avons randonné au coeur de la Petite Camargue, pique-niqué sous son mistral, admiré sa végétation et sa faune, au coeur de la réserve naturelle régionale du Scamandre, et du Parc ornithologique du Pont de Gau, où nous ont rejoint la superbe famille des petits homeschoolers de Laura.

Que la Camargue est belle, nous en garderons un souvenir enchanté !

Nous avons ensuite visité la ville des Salins du Midi: Aigues Mortes, puis les enfants ont, pour la première fois, trempé leurs pieds dans la mer Méditerranée, construit des tours en galets lisses et pour finir, je leur ai montré la ville de mon enfance, Nîmes ville romaine avec sa Tour Magne, ses jardins magnifiques, son canal de la Fontaine, sa Maison Carrée et ses Arènes. Là bas, j’y ai retrouvé une très chère amie que je n’avais pas vu depuis 11 ans.

Tout au long du séjour, nous avons été gâtés par une belle météo et nous sommes repartis le coeur remplit de soleil et de belles images, ravis de nos rencontres et découvertes.

Notre retour s’est fait rapidement, nous voulions profiter d’un long week-end avant la rentrée, nous nous sommes juste arrêtés à Montauban pour souffler un peu et parce que c’était l’occasion de rencontrer une autre famille IEF.

Montauban, la rose huguenote et ses volets colorés est une belle ville un peu déchue, mais elle semble se reconstruire. Ancien bastion du protestantisme et patrie de deux artistes célèbres, le sculpteur Antoine Bourdelle et un des plus grands peintres du XIXème siècle, Jean Auguste Dominique Ingres dont le musée est fermé jusqu’en 2019 pour rénovation. Nous avons flâné dans son joli centre ville, visité la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption aux pierres blanches importées et dont la construction a été ordonnée par Louis XIV, pour marquer la présence du pouvoir royal et du catholicisme dans une ville traditionnellement protestante. Nous sommes repartis le coeur léger avec un petit paquet de délices de Montauban, gourmands que nous sommes !

Ces vacances familiales ont été extras, nous avons apprécié ce véritable bol d’air et ce changement de décor. Les enfants étaient heureux et nous étions heureux de les voir ainsi.

Aurevoir le midi, terre de mon enfance aux odeurs de romarin et de lavande, tu m’avais manqué et j’étais contente de te retrouver, bientôt nous reviendrons fouler tes chemins !

 

 

 

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Crapaud Chameau mai 12, 2018 at 1:20

    Comme c’est beau ! J’ai la larme à l’œil et très envie de revoir tout ça moi aussi.
    Je t’embrasse et vraiment, merci pour ces superbes photos.

    • Reply Fleur Darling mai 12, 2018 at 8:53

      Le Sud laisse une empreinte indélébile … je te souhaite de pouvoir entreprendre ce voyage bientôt. Bisous à tous !

    • Reply Gilberte Garcia août 7, 2018 at 9:24

      Merci beaucoup Ninon pour ce très beau reportage photos et récits…beaucoup d’émotions
      Nous gardons le souvenir d’une belle rencontre; de belles personnes; vous avez une belle âme nous ne vous oublierons pas.
      Peut être a une prochaine fois.
      Bonne route et belle vie avec votre petite famille.
      Votre histoire m’a beaucoup touchée et je vous trouve très belle.
      Gilberte

      • Reply Fleur Darling août 7, 2018 at 10:23

        Merci Gilberte pour ce joli mot…
        Pour nous aussi la rencontre fut belle et nous espérons revenir à Vauvert pour profiter encore une fois de votre superbe accueil !

    Leave a Reply

    error: Content is protected !!